Cultures du coeur

Historique du projet 

L’idée de doter le Québec de l’action de Cultures du cœur a germé à Sherbrooke, précisément à Moisson Estrie. En 2007, Jean-François Roos, organisateur communautaire du Centre de santé et desservices sociaux–Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke(CSSS-IUGS), informe Alain de Lafontaine, directeur du Théâtre Granada et Gilles Duquette, alors directeur de Moisson Estrie de l’existence de Cultures du cœur en France.

À l’origine, un triple constat: la culture sous toutes ses formes n’est pas accessible à tous; le foisonnement et la quantité d’offres de spectacles ne rencontrent pas un public suffisamment nombreux etmalgrédiverses politiques d’accès à la culture, les plus démunis, les personnes en difficultés en sont éloignées.